mardi 14 janvier 2014

Bridge systématise le drag and drop entre appareils fixes et mobiles


drag and drop

Une technique systématisée de drag and drop entre appareils mobiles et fixes permet de maximiser au mieux les caractéristiques des outils informatiques : intuitivité et puissance d'exploitation.
L'équipe internationale de chercheurs est ainsi partie de quelques exemples triviaux et quotidiens dans l'utilisation de nos appareils. Comme ils le mettent en avant, il est ainsi facile de prendre une photo avec un smartphone, mais pour l'intégrer dans un document de travail, la puissance de l'ordinateur est requise. Si les systèmes de transferts de données existent bien, ceux-ci sont peu utilisés dans ce type d'échanges légers. Plutôt que de passer par le Cloud, un utilisateur préférera retaper sur son ordinateur une adresse reçue pour en chercher l'itinéraire, par exemple. Dès lors, pour améliorer connectivité entre appareils et fluidité de l'échange d'informations, l'équipe germano-anglaise a conçu un prototype de logiciel permettant un drag and drop entre appareils fixes et mobiles. Pour cela, il est nécessaire de télécharger à la fois sur l’appareil mobile et sur l’ordinateur fixe utilisés l’application Bridge. Une fois l’application lancée simultanément sur l'ordinateur et sur le mobile, celle-ci fait apparaître sur l'ordinateur une fenêtre de détection sur les côtés de l'écran grâce au réseau sans fil. Lorsque l'utilisateur fait le geste de prendre des données et sort de l'écran, l'ordinateur détecte le smartphone ou la tablette proche et envoie les données, et de même de smartphone vers ordinateur. Ce système donne ainsi à l'utilisateur l'impression d'une réelle continuité entre ses différents appareils.

Une information, plusieurs applications

Si cette application devrait devenir de plus en plus répandue sur nos différents appareils au fil du développement du tactile dans les ordinateurs fixes et portables, il semble que l'intérêt premier de cette application Bridge tient avant tout à l'utilisation de l'information. Les chercheurs avancent ainsi avoir voulu permettre, grâce à ce prototype, non plus seulement de partager les données entre appareils, mais de faciliter la mutation de ces données. Une adresse ou un numéro de téléphone reçu sur un smartphone pourraient ainsi être extrait par l'ordinateur de manière automatique et intégrés par exemple aussi bien au carnet d'adresse qu'à un contact de réseau social ou a un document de travail. En facilitant ainsi le transfert de données entre appareils il s'agit surtout d'abord de proposer un format commun et exploitable. Ordinateur et smartphone seraient ainsi à même de reconnaître l'information au sens large et non pas l'utilisation impliquée par le format, permettant de cette façon une utilisation multiple, protéiforme de ces mêmes données via différentes applications.
Source : L'Atelier

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire