mardi 10 août 2010

GDF Suez se taille un costume de géant

C'est l'opération industrielle de l'été. GDF Suez reprend l'électricien britannique International Power. Le nouveau groupe, qui sera coté à Londres, devient le premier électricien mondial indépendant, autrement dit celui qui possède la plus grande puissance installée en dehors de ses bases nationales. GDF Suez possédera 70 % du nouvel ensemble, les actionnaires britanniques conservant 30 %.
La fusion ne pèsera pas outre mesure sur les comptes de GDF Suez car le français ne paie pas en cash mais par apport d'actifs, autrement dit en versant dans la corbeille toutes ses installations hors Europe. La seule dépense sonnante et trébuchante (1,6 milliard d'euros) se limite au versement d'un dividende exceptionnel aux actionnaires d'International Power pour emporter leur adhésion.
New International Power (NIP), le nouveau groupe, conservera son directeur général Philip Cox mais son président sera un homme de Suez, Dirk Beeuwsaert. Il disposera de positions spécialement solides en Amérique du Sud et au Moyen-Orient et sera aussi présent aux Etats-Unis, en Asie et en Australie. Ce qui offre de belles marges de croissance dans les pays émergents. En Europe, la maison mère (GDF Suez) et sa filiale britannique s'engagent à ne pas entrer en concurrence.
Une réponse aux critiques
Le groupe de Gérard Mestrallet avait été laissé de côté dans le rapport Roussely sur la filière nucléaire, illustrant sa difficulté à se faire une place en France où EDF écrase le marché. Le rapprochement exclut d'ailleurs le secteur nucléaire qui restera entre les mains du seul français. Avec l'opération International Power, GDF Suez répond à sa manière à l'opprobre dont il est l'objet. Même s'il n'y a aucun lien de cause à effet entre le rapport et l'annonce du 10 août, car il y a sept mois les discussions entre les deux groupes avaient été interrompues.
GDF Suez accroît son parc de centrales classiques dans une spécialité qu'il maîtrise parfaitement : une majorité des 45 centrales du britannique tournent au gaz. À l'issue de l'opération, qui doit encore être avalisée par une assemblée extraordinaire d'International Power, le groupe GDF Suez devient le premier électricien mondial (avec une capacité de 100 gigawatts) et le premier gazier européen. Le gouvernement actionnaire de GDF Suez (à raison de 36%) a donné son feu vert au rapprochement tout comme les groupes Frère et Desmarais.

SOURCE : Le Point

2 commentaires: