lundi 28 septembre 2009

Trois pistes pour gagner de l'argent grâce à Twitter

Les 55 millions d'utilisateurs de Twitter, et la masse d'informations qu'ils publient grâce à lui, constituent une manne qui n'a pas échappé aux entrepreneurs. Les initiatives se multiplient pour saisir les opportunités, en particulier dans trois domaines.

1 Les services aux entreprises

Coca-Cola, IBM, Procter & Gamble... Toutes les grandes entreprises américaines sont déjà présentes sur Twitter. Objectif : promouvoir leurs marques à travers un dialogue au ton personnel, mais aussi profiter des informations publiées par les internautes dans leurs messages instantanés. L'analyse de ces données est une aubaine pour prendre le pouls du marché, et enthousiasme les spécialistes du marketing. Encore faut-il apprendre à manier au mieux ce nouvel outil pour ne pas commettre d'impair.

Le potentiel commercial, évoqué par les fondateurs de Twitter, est énorme, et les candidats se bousculent au portillon. CoTweet, une start-up financée en juin dernier à hauteur de 1,1 million de dollars, a gagné 30.000 utilisateurs dans plusieurs milliers de sociétés depuis le mois de janvier. Elle propose un service gratuit pour la gestion des différents comptes Twitter d'une entreprise et pour l'analyse des données. Elle introduira début 2010 de nouvelles capabilités payantes par abonnement.

2 La publicité

Si Twitter répugne encore à introduire de la publicité sur son service, d'autres s'en chargent déjà. Ad.ly, un service de liens raccourcis (lire ci-dessous), rémunère déjà ses utilisateurs pour chaque clic sur un lien. Depuis la semaine dernière, son programme de sponsoring propose carrément aux auteurs de messages les plus suivis d'envoyer de la pub à leurs lecteurs. Une fois par jour, il publie en leur nom un message contenant un lien publicitaire. Les auteurs sont rémunérés, et ont la possibilité d'accepter ou de refuser chaque message sponsorisé.

3 Le multimédia

L'absence de contenu multimédia sur Twitter est une brèche dans laquelle s'engouffrent de nouveaux acteurs. Leur objectif : aider les utilisateurs à diffuser aisément des photos et de la vidéo, et à consommer aisément ce contenu sur les téléphones mobiles, qui sont utilisés pour un quart des connexions à Twitter. Par exemple, la technologie de Tapioca, une société de San Diego, permet aux fournisseurs de contenus de publier leurs vidéos sur le Web dans un format compatible avec n'importe quel type d'appareil, y compris les téléphones mobiles. Les internautes ont ainsi la satisfaction de partager leurs vidéos préférées, via des liens publiés sur Twitter, en sachant que leur audience pourra les visionner sans encombre. Zannel va plus loin, puisqu'il permet de publier directement photos et vidéos sur Flickr, Facebook et YouTube depuis un seul et même écran, puis de les partager sur Twitter avec la garantie qu'elles seront exploitables sur n'importe quel téléphone mobile. Une version commerciale, Tap11.com, destinée notamment aux musiciens et comprenant du contenu payant, est attendue dans les prochaines semaines.
Source : Les Echos, 28/09/09

Aucun commentaire:

Publier un commentaire